La naissance de l'association - Maman Claudine

Claudine Bouffier séjourne quelques mois à Yaoundé pour surveiller les élections dans le cadre d’une mission de l’ONU. Un petit garçon de 7 ans, Alain, l’attend à la sortie de son hôtel et la suit. Emue par cet enfant abandonné, Claudine le nourrit, l’habille et après une journée lui demande « Que veux tu faire maintenant ? », il répond « Je veux aller à l’école ». Elle décide alors de payer sa scolarité. Après quelques mois Claudine se dit « et pourquoi ne pas aider aussi des enfants dans la même situation qu’Alain ? ». Elle en parle autour d’elle. Plusieurs de ses amis sont enthousiasmés par son projet et se proposent comme parrains.

En 2006 naît Educ’actions pour l’Afrique. L’association est aussitôt opérationnelle, elle inscrit à l’école une trentaine d’enfants, leur sert un repas par jour, leur fournit cartable, cahiers, vêtements, tablier et suivi médical. Les enfants sont parrainés.

Les années qui suivent « maman Claudine » consacre tout son temps et son énergie à s’occuper de « ses enfants ». En 2012 Claudine est rattrapée par la maladie et, avant d’être terrassée fin décembre, elle tend la main pour « ses 30 enfants qu’il ne faut pas abandonner».

En 2013, 6 mois plus tard, l’association s’est réorganisée pour faire face à l’absence de Claudine. Le merveilleux outil mis en place continue de tourner grâce à l’énergie de bénévoles camerounais et français qui veulent poursuivre le rêve de Claudine : l’émancipation par les études de jeunes défavorisés.

Nos partenariats

  • Nos enfants ont été au début inscrits en nombre à l’Ecole de la BRIQUETERIE pour les classes du primaire, ainsi qu’au Lycée NKOLETON. Ils sont inscrits aujourd’hui en majorité à l’Institut MATAMFEN, et quelques uns au collège NFANDJA et au Collège SAINTE FAMILLE.
    Une élève, handicapée est inscrite au CNRP, établissement spécialsé pour les handicapés, et deux autres dans le nord du Cameroun, suite au déménagement de leur famille.
  • L’entreprise TCHOP & YAMO est notre partenaire depuis 2012 pour les stages d’été des étudiants français et son dirigeant apporte ponctuellement son appui à nos actions.

Organisation sur place

  • Bienvenu DIADJE
    ancien enfant soutenu par Educ’Actions, bachelier et formé un an en comptabilité, gère au quotidien les activités à Yaoundé
  • Marie-Madeleine NDJEUNDE
    ancienne professeur de français, et ancienne employée à la Radio Camerounaise, représente au Camerounl’association Educ’Actions pour l’Afrique et supervise les actions locales
  • Jean-Jacques WOUNDFACK
    pharmacien et dirigeant d’un laboratoire bio-médical, asssure le relais financier à Yaoundé et contribue avec son autorité morale à regler les éventuelles difficultés des enfants ou de leur famille.